Logo numerev

Numéro 70 : La pensée CECR

N° 70 / 2017

La pensée CECR

Adami Hervé, Emmanuel Antier, François Migeot, Gohard Aline, Gohard Aline et al.

Ce numéro propose une lecture critique de la manière dont la didactique des langues s'est développée depuis le début des années 2000 en Europe sous l'influence du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).

Introduction

Maurer Bruno, Prieur Jean-Marie

Ce numéro propose une lecture critique de la manière dont la didactique des langues s'est développée depuis le début des années 2000 en Europe sous l'influence du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).

Cette publication, réalisée par des experts mandatés par le Conseil de l'Europe s'est imposée en quelques années seulement comme un outil d'organisation et de régulation du marché des langues vivantes étrangères en Europe, inspirant l'écriture des programmes nationaux, servant de référence pour l'élaboration des manuels de langues ou pour les offres de cours dans les nombreux instituts publics ou privés qui satisfont une demande croissante de qualification en langues que les systèmes scolaires publics peinent à satisfaire.

Dans un paysage didactique généralement consensuel, rares sont les voix qui détonnent pour questionner ce texte, la manière dont il a été rédigé, l'idéologie qu'il véhicule, les effets négatifs qu'il peut avoir sur la didactique des langues.
Les auteurs de ce numéro font partie des quelques universitaires en France, mais aussi en Suisse, en Italie, qui ont entrepris cette remise en question à la manière de Christian Puren qui, non sans malice, va jusqu'à parler d'un  cadre de « révérence » mais chacune et chacun à partir de ses terrains et de ses propres préoccupations.

Bruno Maurer - Université de Montpellier

bruno.maurer@univ-montp3.fr - bruno.maurer@unil.ch

Jean-Marie Prieur

jean-marie.prieur@univ-montp3.fr

 

L'empire des mots morts<sup><a id='sdfootnote1anc' href='#sdfootnote1sym'>1</a></sup>

Prieur Jean-Marie

Résumé :

Ce texte est une critique de la rationalité managériale à l’œuvre dans les documents de référence du Conseil de l’Europe en matière d’enseignement et d’apprentissage des langues.

Le cadre de référence est analysé comme une technologie politique de gouvernement et de contrôle des individus. Il participe d’un ordre managérial du discours qui conçoit l’apprenant comme un individu total évoluant dans un univers sans négativité.

Abstract :

This text is a criticism of the managerial rationality at work in the Council of Europe's reference documents on language teaching and learning.

The frame of reference is analysed as a political technology of government and control of individuals. It is part of a managerial order of discourse that conceives of the learner as a total individual evolving in a universe without negativity.

 

Jean-Marie Prieur

jean-marie.prieur@univ-montp3.fr

 

Le CARAP. A la recherche de la didactique du plurilinguisme

Maurer Bruno

Résumé :

L'article analyse un des outils théoriques qui se propose de réaliser les promesses du CECR en matière de didactique du plurilinguisme, le Cadre de référence pour les approches plurielles (dorénavant CARAP).

S'agissant des « approches plurielles », nous commençons par montrer qu'il s'agit là d'un regroupement artificiel de courants didactiques nés dans des horizons différents.

Analysant la conception de ce document, nous aurons l'occasion de montrer que sa construction s'éloigne des exigences d'une démarche scientifique pour laisser la place à une démarche de compilation où règne la subjectivité des auteurs. Nous terminons ce travail en montrant que le CARAP est un outil d'une complexité extrême que plusieurs caractéristiques rendent inutilisable, en soulignant les problèmes que pourrait poser une éventuelle application dans les systèmes éducatifs.

Mots-clés : Approches plurielles, cadre de référence, didactique du plurilinguisme.

Abstract :

With regard to "plural approaches", we begin by showing that this is an artificial grouping of didactic currents born in different horizons.

Analysing the conception of this document, we will have the opportunity to show that its construction moves away from the requirements of a scientific approach to give way to a compilation approach where the subjectivity of the authors reigns. We conclude this work by showing that CARAP is a tool of extreme complexity that several characteristics make it unusable, and by highlighting the problems that could arise from its possible application in education systems.

Keywords : Plural approaches, frame of reference, didactics of plurilingualism.

Bruno Maurer - Université de Montpellier

bruno.maurer@univ-montp3.fr - bruno.maurer@unil.ch

 

Apprendre, enseigner, selon le CECR : SOS Cadre vide, on demande des auteurs !

Marie Berchoud

Résumé :

La critique est menée sur deux fronts : celui du concept de citoyenneté, car le CECRL a des prétentions dans le champ politique et pas seulement dans la sphère éducative ; celui des contenus didactiques en montrant que le CECRL fonctionne comme un instrument de rationalisation de l'évaluation, pratique à laquelle il fournit effectivement un cadre de référence, mais qu'il ne saurait tenir lieu de document cadre pour l'enseignement et l'apprentissage des langues. Son mode d'écriture refuse en effet les prises de position sur nombre de points clés, ce qui est loin d'être anodin et sans effet.

Mots-clés : citoyenneté, évaluation, perspective actionnelle

Abstract :

Criticism is made on two fronts: that of the concept of citizenship, because the CEFRL has claims in the political field and not only in the educational sphere; that of didactic content, showing that the CEFRL functions as an instrument for rationalizing evaluation, a practice to which it does indeed provide a frame of reference, but that it cannot take the place of a framework document for the teaching and learning of languages. The way in which it is written refuses to take a position on a number of key points, which is far from insignificant and ineffective.

Key words : citizenship, evaluation, action perspective

Marie Berchoud - Université de Bourgogne

marieberchoud@gmail.com

 

 

 

L'idéologie de la standardisation des compétences et de leur évaluation dans les politiques éducatives de l'Union européenne : des savoirs dissociés aux acteurs dépossédés dans le domaine des langues

Gohard Aline

Résumé :

Qu’avons-nous fait à nos langues et surtout à nos usagers de langues ? Qu’avons-nous fait à nos enseignants, qui sont en principe formés pour enseigner et évaluer les compétences acquises ou requises ? A quel moment ont commencé les dérives où l’évaluation a non seulement dominé mais aussi recouvert toutes les pratiques enseignantes, et plus largement institutionnelles, jusqu’à en déposséder les acteurs concernés et les principales instances évaluatrices chargées de le faire?

Pour comprendre comment s’est implantée dans tous les secteurs cette « idéologie de l’évaluation »[0], jusqu’au cœur de l’éducation, de la formation et de la recherche, il nous faut revenir sur son histoire.

Abstract :


What have we done to our languages and especially to our language users? What have we done to our teachers, who are in principle trained to teach and assess the skills acquired or required? At what point did the drift begin, where evaluation not only dominated but also covered all teaching practices, and more broadly institutional practices, to the point of dispossessing the actors concerned and the main evaluation bodies responsible for doing so?

In order to understand how this "ideology of evaluation"[0] has taken root in all sectors, right down to the heart of education, training and research, we need to look back at its history.

Aline Gohard-Radenkovic - Université de Fribourg

aline.gohard@unifr.ch

 

En finir avec le Je contraint et réifié dans l'objet PEL : pour une didactique de la biographie langagière comme processus relationnel

Mathilde Anquetil, Martine Derivry, Gohard Aline

Résumé :

Partant d’une analyse de discours du PEL, nous mettrons en évidence combien le JE contraint, qui y est mis en scène, découle d’une vision du plurilinguisme et du pluriculturalisme pour le moins naïve et européocentriste du pluriculturalisme. Obéissant à des segmentations et des simplifications des savoirs et des savoir-faire, traduisant une position fonctionnaliste vis à vis de la langue et de la communication, les discours du PEL impliquent une conception normative, prescriptive et universaliste de la biographie langagière et de ses procédures d'évaluation. Nous analyserons les tensions manifestes à l’égard de l’objet PEL et de son utilisation à partir des exemples suisse, français et italien. Un retour aux sources du texte autobiographique littéraire pourrait remettre les didacticiens des langues sur des pistes plus fructueuses. L’autobiographie langagière et culturelle que le PEL est censé recueillir devrait ainsi se configurer comme un texte relationnel que l’on ne doit pas trahir en niant la singularité du sujet pour choisir sa voix, pour se dire, pour définir les limites de sa confiance envers ses lecteurs et dévoiler son rapport à ses langues et cultures. Quelques exemples de démarche de construction dialogique de la biographie langagière pour une éducation interculturelle seront proposés.

Mots-clés : Portfolio Européen des langues, biographie langagière, approche biographique, didactique expérientielle

Abstract :

Putting an end to the “I” being constrained and reified within the ELP: for a language biography as a relational process

Based on a discourse analysis of ELP, we will show how the “I” is being constrained and acted out, and how this process comes from a plurilingual and pluricultural perspective which conveys, to say the least, a naïve and euro-centered attitude to multiculturalism. Compelled to classifications and simplifications of knowledge and know how expressing a functional position of language and communication, ELP discourses imply a normative, prescriptive and universal conception of the language biography and its evaluative procedures. We will analyse the overt tensions about this ELP construct and its use from Swiss, French and Italian illustrations. Going back to the roots of the literary autobiographical text could put applied linguists on more fruitful tracks. The language and cultural biography that the ELP is supposed to collect should be designed as a relational text which one must not betray in denying the individual’s right to choose his/her voice, to speak him/herself, to define his/her own limits of trust towards the readership and disclose his/her relationship to languages and cultures. A few examples to outline a dialogic approach of the language biography for intercultural education will be suggested.

Key-words : European Language Portfolio, Language biography, biography-approach, experiential pedagogy

Mathilde Anquetil - Université de Macerata

m.anquetil@gmail.com

Martine Derivry - ESPE d'Aquitaine

martine.derivry@u-bordeaux.fr

Aline Gohard-Radenkovic - Université de Fribourg

aline.gohard@unifr.ch

 

Quand le monde du travail peut venir en renfort de la didactique des langues...

Jean-Jacques Richer

Résumé :

La Perspective actionnelle, méthodologie prônée par le CECRL, reste encore largement à l’état programmatique. Toutefois elle pourrait recevoir des apports significatifs si elle prenait pleinement en compte les caractéristiques de la version humaniste de la compétence développée dans le monde du travail à partir des années 80. Telle est l’hypothèse qui sera défendue dans cet article.

Mots clés : compétence – ressources – stratégie – acteur social – motivation – apprenance – réflexivité.

Abstract :

The Action Perspective, the methodology advocated by the CEFRL, is still largely in its programmatic state. However, it could make a significant contribution if it took full account of the characteristics of the humanistic version of skills developed in the workplace since the 1980s. This is the hypothesis that will be defended in this article.

Key words : competence - resources - strategy - social actor - motivation - learning - reflexivity.

Jean-Jacques Richer - Université de Bourgogne

jean-jacques.richer@u-bourgogne.fr

 

Besoins et motivation en questions

Véronique Dagues

Résumé :

Se pourrait-il que parler une langue étrangère s’annonce comme la réponse à des besoins clairement identifiés entraînant une motivation juste suffisante pour atteindre l’objectif visé ?

En ces temps soucieux d’optimiser l’enseignement-apprentissage des langues (comme de toute chose), il apparaît que l’analyse des besoins oriente l’investissement nécessaire à la conquête d’une nouvelle compétence en hiérarchisant ses fins (A1, B2, etc.) pondérant ainsi l’attente-motivation des buts : « Je peux communiquer de façon simple ; Je peux développer un point de vue sur un sujet d’actualité, etc. » (CECR : 3.3, p. 25-27). Mais encore, cette approche totalement nouvelle d’une langue (ibid. : 4e de couv.) permettra de circonscrire le secteur linguistique opportun : FLE, FLS, FOS…qui correspondra le mieux aux attentes-besoins que cette compétence comblera selon le principe « amaguiz »1 (ibid. : « à votre guise », p. 4) et qui résume assez bien l’ambition de cette « langue(s) de service »2 en même temps qu’elle rassure tout un chacun sur sa grande liberté de choix ; cependant que le Cadre s’emploie à convaincre toute l’U.E. qu’il n’y a qu’une seule voie de salut (ibid. : 1.2). Il paraîtra donc évident que la nouvelle approche cadre répondra aux besoins de tout le monde et que, chacun y trouvant la réponse escomptée, aura conséquemment la motivation idoine.

Or, si l’on suit l’étude systématique de La motivation avec La pyramide des besoins de A. Maslow, il n’est pas certain que les besoins s’expriment aussi clairement et, qu’en toute logique, les mobiles agissent pour confirmer la cohérence de l’enchaînement : besoin-motivation-action. Car, les besoins se hiérarchisent d’abord selon des degrés de prépondérance aléatoire et ils échappent finalement à toute prédiction. Dans ces conditions, les certitudes d’un modèle d’acquisition de type résolument actionnel-fonctionnel (CECR : 2.1.5) s’effritent, comme le doute s’immisce dans la pensée déterministe : les moyens n’assurent pas nécessairement les fins. Sans compter que, chez ceux qui habitent en langue étrangère, M. Marzano et A. Mizubayashi convoqués, c’est une question vitale : de faim, essentielle au désir-nourriture d’être-au-monde où se loge toute parole humaine, même débutante et imparfaite, irréductible à un langage véhicule-moyen de communication.

Abstract :

Could it be that speaking a foreign language promises to be the answer to clearly identified needs resulting in just enough motivation to achieve the desired objective?

In these times of optimising the teaching-learning of languages (as with everything else), it appears that the analysis of needs guides the investment needed to acquire a new skill by prioritising its ends (A1, B2, etc.), thus weighing up the expectation-motivation of the goals: "I can communicate in a simple way; I can develop a point of view on a current subject, etc.". "(CEFR: 3.3, pp. 25-27). But again, this completely new approach to a language (ibid.: 4 de couv.) will make it possible to identify the appropriate language sector: FLE, FLS, FOS...that best corresponds to the expectations-needs that this skill will meet according to the "amaguiz" principle1 (ibid.: "as you wish", p. 4) and which sums up fairly well the ambition of this "language(s) of service "2 while at the same time reassuring everyone of his or her great freedom of choice; while the Framework is working to convince the whole E.U. that there is only one way of salvation (ibid.: 1.2). It will therefore become clear that the new framework approach will meet everyone's needs and that, since everyone will find in it the answer they are looking for, they will consequently have the right motivation.

Now, if we follow the systematic study of Motivation with A's Pyramid of Needs. Maslow, it is not certain that the needs are expressed so clearly and that, logically, the motives act to confirm the coherence of the sequence: need-motivation-action. For, needs are initially hierarchical according to degrees of random preponderance and they ultimately escape prediction. Under these conditions, the certainties of a resolutely action-functional type of acquisition model (CEFR: 2.1.5) are eroded, just as doubt enters into deterministic thinking: the means do not necessarily ensure the ends. Not to mention that, among those who live in a foreign language, M. Marzano and A. Mizubayashi summoned, it is a vital question: of hunger, essential to the desire-food of being-in-the-world where all human speech, even beginner and imperfect, is housed, irreducible to a vehicle-medium language of communication.

 

Véronique Dagues - Université de Franche Comté

veronique.dagues@orange.fr

 

 

 

Politiques linguistiques et politiques d'intégration en Europe : analyse des fondements idéologiques

Adami Hervé

Résumé :

Le Conseil de l’Europe produit des discours idéologiques qui ont pour objectif de donner des cadres de réflexion et d’action aux décideurs politiques mais également aux chercheurs. Les champs de la didactique des langues et de la sociolinguistique sont particulièrement réceptifs à ces discours et il semble nécessaire de les analyser pour ce qu’ils sont, c’est-à-dire des productions idéologiques. Cette idéologie est construite sur le dogme du libéralisme, de la concurrence sans entrave et de la libre circulation des capitaux, des biens et des personnes. Elle repose également sur des notions-valises (identité, culture, diversité, etc.) qui génèrent davantage de problèmes qu’elles n’en résolvent. L’objectif cet article est de comprendre la logique idéologique des textes européens et d’interroger les notions qui leur servent de base théorique.

Mots-clés : Politiques linguistiques, politiques d’intégration, Europe, fondements idéologiques. 

Abstract :

The Council of Europe produces ideological discourses that aim to provide frameworks for reflection and action for policy makers but also for researchers. The fields of language didactics and sociolinguistics are particularly receptive to these discourses and it seems necessary to analyse them for what they are, i.e. ideological productions. This ideology is built on the dogma of liberalism, unfettered competition and the free movement of capital, goods and people. It is also based on notions of value (identity, culture, diversity, etc.) that generate more problems than they solve. The aim of this article is to understand the ideological logic of European texts and to question the notions that serve as their theoretical basis.

Keywords : Language policies, integration policies, Europe, ideological foundations.

Hervé Adami - Université de Lorraine

herve.adami@univ-lorraine.fr

 

La problématique éthique du «savoir-être» en didactique des langues-cultures : quelques réflexions autour du CARAP et autres productions du Conseil de l'Europe

Emmanuel Antier

Résumé :

Sous l’influence des travaux du Conseil de l’Europe, la notion de savoir-être occupe une place de plus en plus importante en didactique des langues-cultures. L’objectif de cet article est d’interroger le sens, la pertinence et la légitimité de cette notion à travers l’analyse des problèmes éthiques posés par sa mise en œuvre en formation des enseignants et des apprenants. Après avoir souligné notamment la portée maximaliste et totalitaire du savoir-être, nous plaidons pour une éthique minimale en didactique des langues-cultures et, consécutivement, pour l’abandon de la notion de savoir-être.

Mots clés : Didactique des langues-cultures ; CARAP ; savoir-être ; éducation plurilingue et interculturelle ; éthique de la vertu ; maximalisme et minimalisme.

Abstract :

Under the influence of the work of the Council of Europe, the notion of "savoir-être" is becoming increasingly important in language and culture didactics. The aim of this article is to question the meaning, relevance and legitimacy of this notion through an analysis of the ethical problems posed by its implementation in teacher and learner training. After emphasizing the maximalist and totalitarian scope of the notion of knowing how to be, we argue for a minimal ethic in the didactics of languages-cultures and, consequently, for the abandonment of the notion of knowing how to be.

Keywords : Didactics of languages-cultures; CARAP; life skills; plurilingual and intercultural education; ethics of virtue; maximalism and minimalism.

Emmanuel Antier - Université de Okayama

manuchantier@hotmail.com

 

Cadre commun (CECRL) avec photo de famille (ERT, CCE, OCDE...) et langue de coton

François Migeot

Résumé :

Ce texte s'emploie à montrer que le CECRL est en proximité immédiate avec différents documents d'orientation politique et économique de l'Union européenne ou de l'OCDE. Il montre coment il est perméable à leur idéologie, reprenant dans son mode d'écriture des éléments nés dans ces ensembles discursifs. Au terme de l'analyse, le CECRL apparaît comme l’un des maillons, l’un des dispositifs visant à encadrer le sujet et à l’assujettir au marché du travail, même si l’on continue à parler de ses besoins, de son épanouissement et de sa rencontre avec l’autre.

Mots-clés : CECR, analyse de discours, idéologie, sujet, mobilité des travailleurs.

Abstract :

This text seeks to show that the CEFR is in close proximity to various political and economic policy documents of the European Union or the OECD. It shows how it is permeable to their ideology, taking up in its writing mode elements born in these discursive sets. At the end of the analysis, the CEFRL appears to be one of the links, one of the devices aimed at framing the subject and subjecting it to the labour market, even if we continue to talk about its needs, its development and its encounter with the other.

Keywords : CECR, discourse analysis, ideology, subject, worker mobility.

 

François Migeot - Université de Franche-Comté :

migeot-alvarado@wanadoo.fr