Résultats pour le mot-clef : "Français sur objectifs universitaires"

Publications liées à "Français sur objectifs universitaires"

Réflexions et outils pour une meilleure identification des besoins en didactique du français sur objectif universitaire

Nadhir Douidi

Résumé La méthodologie du français sur objectif universitaire (désormais FOU) développée par Mangiante et Parpette (2011), calquée sur la méthodologie du français sur objectifs spécifiques (FOS) des mêmes auteurs (2004) a fait l’objet de nombreuses recherches et applications, mais ne connaît à ce jour qu’une seule étude critique, celle de Richer, publiée en 2016. C’est ainsi que, faisant suite à des constats, expériences d’enseignement et recherches en lien avec la problématique de l’analyse des besoins langagiers et d’apprentissage en didactique du FOU, nous nous sommes attelé à souligner les limites de cette méthodologie. Les idées directrices d’une telle démarche critique consistent,...

Lire la suite

ENVOL : une plate-forme collaborative en réseau au service de la conception de modules de formation en FOU

Anne Prunet, Pierre Louay Salam, Emmanuelle Rousseau-Gadet

Résumé : Notre contribution s’intéresse au processus d’élaboration d’une formation en Français sur Objectifs Universitaires (FOU) dans le cadre du projet appelé ENVOL (Etudiants Nouveaux Venus – Objectif Langue), suite à un appel à projets remporté par l’ADCUEFE Campus FLE. L’objectif pédagogique de ce projet est donc de concevoir des modules en FOU, destinés à des étudiants étrangers déjà inscrits dans différentes filières d’universités françaises, visant l’intégration à l’environnement universitaire et l’acquisition de compétences langagières, discursives, etc. nécessaires à leurs études dans leur domaine de spécialité. L’élaboration de ces modules de formation s’est appuyée sur plate-forme en ligne dont le but...

Lire la suite

Le FOU en contexte doctoral : spécificité des besoins des étudiants internationaux et attendus implicites du milieu universitaire français

Sébastien Favrat

La rédaction d’une thèse obéit à des normes et des usages discursifs, organisationnels et méthodologiques très stricts, quoique rarement formulés de manière explicite. L’appropriation de ces conventions constitue une réelle difficulté pour les doctorants internationaux, qui ont élaboré au cours de leur formation une littératie en décalage plus ou moins important avec les pratiques argumentatives et rhétoriques de leur laboratoire d’accueil. Nous référant aux analyses de notre propre recherche doctorale, nous nous focaliserons sur un seul champ disciplinaire pour tenter de répondre à la question : «Qu’attend-on d’un doctorant en sciences du langage quant à la conduite et à la...

Lire la suite